Le retour du Cavalier Bleu à l’Orangerie ou l’origine de l’Art moderne

Le retour du Cavalier Bleu à l’Orangerie ou l’origine de l’Art moderne

Le retour du Cavalier Bleu à l’Orangerie ou l’origine de l’Art moderne

Le musée de l’Orangerie propose, jusqu’au 17 juin 2019, des œuvres de deux artistes majeurs de l’expressionnisme allemand et du mouvement du Cavalier Bleu. L’Almanach du Blaue Reiter est le plus souvent connu par le peintre Kandinsky. Mais il est également l’œuvre de deux autres artistes, Franz Marc (1880-1916) et August Macke (1887-1914) morts prématurément et tragiquement sur le front allemand.

Ce mouvement souhaitait créer un lien avec le passé et construire des lueurs d’avenir, avec des références universelles, une forme de synthèse de tous les arts. Donc pour la première fois en France, Franz Marc et August Macke sont réunis. D’après les échos radiophoniques, le titre « Cavalier bleu » aurait une origine simple et pragmatique. Marc et Kandinsky aimaient tous les deux le bleu, Marc aimait les chevaux et Kandinsky les cavaliers. Voilà une belle association.

 En savoir plus

Franz Marc, Le Rêve [Der Traum], 1912, Madrid, Museo Nacional Thyssen-Bornemisza © Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid